RÉFÉRENCES

Le peintre en décor, s'il n'est pas doreur de profession, a intérêt de maîtriser les rudiments de la dorure. Technique à la détrempe et colle de peau, technique à l'huile, patine et matage, travail à l'or libre ou collé, sont autant de bases qu'il convient de maîtriser pour des missions "simples".

LES INSCRIPTIONS DORÉES

"Les inscriptions dorées". Dans le cadre de la restauration des Etablissements Claverie, les pierres engravées et les lettres embouties ont été décapées puis redorées.

LES FIXÉS SOUS VERRE

"Les fixés sous verre". Détails d'un fixé sous verre Benoist & Fils confié par l'architecte d'intérieur Mathieu Lenorman.
Restitution à l'identique du décor pictural des 20 carreaux cassés, rehaut à la feuille d'or 24 carats.

L’ÉGLOMISATION

"L'églomisation". Dorure mate et brillante sous verre. Maison Commault à Versailles, quartier Montreuil.

POUDRE D’OR

"Poudre d'or". Marbre et mosaïque feints avec perles dorées réalisées à la poudre d'or véritable. Mixtion à l'huile. Salle de bain, Boulogne-Billancourt.

LES MOULURES

"Les moulures". Chantier Les métiers du Bois, Château de Chantilly. ​Réalisation d'une dorure à la feuille sur les moulures de plusieurs menuiseries. ​Technique à l'huile.